Pays d’Europe

Grèce

Jules - Youth Center of Epyrus

« Travailler dans cette association m’a ouvert les yeux sur la réalité de
l’immigration en Europe et sa prise en charge. J’ai également développé des
compétences de dialogue social, malgré quelques difficultés de communication. »

Lituanie

Thibault - ChangemakersOn

« Souvenir mémorable : cuisiner pour 50 personnes aux commandes d’un chef tajik qui m’a
appris à préparer le pain typique du tadjikistan en ne s’exprimant qu’avec du russe et du
mime. J’ai fait des rencontres inestimables et j’ai la ferme intention d’y retourner en 2022 à
l’occasion du mandat de la ville de Kaunas, qui sera temporairement capitale européenne de
la culture. »

Croatie

Bruna et Olympe - Slavonski Bord

« Ces derniers mois, on a même commencé à lmer et produire des vidéos documentaires sur le
thème de l’économie sociale et solidaire (ESS). Ceci a été la tâche la plus compliquée car on n’avait très peu ou aucune expérience en ce qui concerne la réalisation et le montage vidéo. Ça a été une période de galère avec beaucoup d’heures de travail mais à la n on a beaucoup appris sur ce sujet et on a produit trois vidéos dont on est très fiers

L’adaptation a pris énormément de temps mais le moment des adieux a été très difficile. Alors,
même si on a commencé par détester cette ville, on l’emportera dans nos cœurs ou du moins, les
gens qu’on y a rencontrés ! »

Turquie

Sirine - Shalom Education Centre

« Ce service civique m’a appris des choses bien au-delà de ce que j’avais pu imaginer, j’ai eu
bien plus de responsabilités que dans mes stages d’études, le contexte a fait que bien que ce
soit un volontariat j’ai eu des tâches très diverses et de nombreuses compétences à
développer. J’étais laissée très en autonomie par mes tuteurs.
 » 

Slovénie

Ines - Youth Center of Postojna

« Durant mon séjour j’ai travaillé principalement à l’école élémentaire de Postojna. Ma mission était
d’accompagner des enfants qui avaient des difficultés d’apprentissages (équivalent des segpa ou des
classes Ulysse en France). Concrètement, j’avais des cours avec des enfants de huit ans jusqu’à 15
ans et j’aidais les professeurs par exemple pour les mathématiques, le slovène, ou l’informatique. Je les amenais également au parc ou à la cantine. Entre midi et deux je donnais également des cours de
soutien en anglais pour les élèves de classe « traditionnel ». Et des enfants en situation d’exil »

Italie

Clothilde - Less Onlus

« J’ai participé à une médiation linguistique où j’ai traduit les questions
essentielles à la constitution à la demande d’un permis de séjour à un mineur, sans papiers
entré illégalement sur le territoire italien. Ce fût très enrichissant même si c’était difficile au
niveau émotionnel de le questionner sur son lourd passé.
« 

Espagne

Ilona - Intercultural Life

« En Espagne tout se passe bien, les activités sont variées et intéressantes, certaines sont
récurrentes comme l’heure qu’on a tous les matins dédiés à travailler l’espagnol en
autonomie, la promenade du chien, ou encore la vérification de la « caldera » (la chaudière
pour laquelle il faut enlever les cendres et rajouter quand nécessaire un sac de combustible). En
dehors de ces tâches on a travaillé à la maintenance de l’auberge « La Choza » (entretien du
jardinet, nettoyage et vernissage des barrières en bois, de la pergola, des bancs, etc.), on
s’occupe également de la « huerta » (le potager), les jeudis en fin d’après-midi on a « el
espacio joven » durant lequel on organise des activités avec les jeunes du village, « 

Moldavie

Charline - Charity Centre for Refugees

« je dirais que cette expérience est certes dépaysante, et peut faire peur, mais c’est sûrement le plus beau voyage que j’ai fait de ma vie et je ne regrette rien. Je pense que sortir de sa zone de confort aide à se découvrir. J’ai appris énormément de choses, que ce soit par le biais de mon travail, par les expériences de vie que j’ai partagé avec les autres volontaires, mais surtout, sur moi-même. »

Kosovo

Amandine - Gaia

« C’était donc un mode de vie et un environnement qui m’étaient totalement étrangers, que
je ne pensais jamais adopter, mais qui finalement m’a beaucoup appris et m’a permis
d’améliorer mes habitudes de vie et de me découvrir un peu plus « 

Albanie

Zoé Neff - Beyond Barriers

« Cette expérience a été très enrichissante pour moi aussi bien sur le plan personnel que
professionnel ! J’ai clairement gagné en confiance en moi et je suis plus autonome
maintenant. J’ai eu la chance d’être entourée de personnes très bienveillantes et ouvertes
d’esprit. Malgré quelques moments difficiles, j’en garde un très bon souvenir
 » 

Lettonine

Julie - BAZE

« Mes premières impressions sont excellentes. Les gens qui y travaillent sont super gentils avec moi et font en sorte que je me sente bien (Eddy, le copain de Lelde m’a par exemple acheté une machine à café pour mon arrivée en guise de cadeau de bienvenue et m’a donné son expérience de volontaire en Bulgarie). Lelde (ma coordinatrice) m’explique tout ce qu’il y a à savoir jour par jour et quand ma compréhension est difficile (parce que mon niveau d’anglais n’est pas très développé) elle ré-explique avec d’autres mots et prend le temps qu’il faut pour que je comprenne correctement les choses. Je l’apprécie beaucoup. »

Ukraine

Viktor - Center for civil liberties

« Globalement ma mission de service civique se passe pour l’instant très bien. Les projets
au Center for Civil Liberties sont intéressants et je me suis très bien adapté à la culture du pays
tout en ayant une vie sociale active et en améliorant mes connaissances en gestion de projets
et en langue russe et ukrainienne. »

Portugal

Hugo - Vertigem

« Je pense qu’en terme de compétence professionnelle j’ai déjà appris de nombreuses choses
sur le fonctionnement de la terre, sur le recensement des animaux et l’impact d’une association
comme celle-ci dans un territoire à protéger et à préserver. J’ai également appris de nombreux
termes pour les oiseaux, les arbres et les animaux. J’ai pu apprendre ce qu’est le quotidien d’un
berger. 
 » 

Pologne

Chamsia - INPRO

« Pour ma part, j’ai réalisé un team volunteering, les missions sont différentes des volontaires “long-terme”.
Les missions se déroulent du lundi au vendredi, de 10h à 17h. Avec une pause
déjeuner de 13h à 14h. En semaine, la pause déjeuner est prise en charge par INPRO.
Les mercredis soirs (de 18h à 20h), tu devras assister aux Open Café. C’est une belle
opportunité pour rencontrer des habitants de Rzeszów.
En dehors des horaires de “travail”, tu es entièrement libre de tes mouvements.
L’objectif était de préparer un festival qui a lieu vers la fin des 7 semaines
d’engagement. J’ai été l’hôte de cet événement avec Jonathan, un autre volontaire« 

Finlande

Viktor - Center for civil liberties

« Honnêtement, je me suis tellement habituée à vivre ici avec les autres que je ne voulais pas
les voir partir. Je recommande vivement cette expérience. Vraiment je pense que ça aide
beaucoup ; tu apprends plus sur toi-même, tu deviens plus autonome, plus mûre, tu as
l’opportunité de rencontrer des gens qui habitent partout dans le monde et de construire de
nouvelles et précieuses amitiés.
Tu apprends une nouvelle culture et des nouvelles façons de faire à prix zéro.
Je n’oublierai jamais ces moments, les fous rires tous ensemble, cette expérience. »