Service Learning

Le projet « service-learning : des pratiques de collaboration intersectorielles pour le développement d’universités socialement engagées et des compétences transversales des étudiants » à pour objectif de diffuser la mise en oeuvre du Service Learning au sein des universités européennes et de soutenir les parties prenantes (les étudiants, les professeurs, le personnel pédagogique et administratif, les organisations de la société civile). Les pratiques innovantes d’apprentissage et d’enseignement doivent aider les étudiants à monter en compétences transversales et à acquérir une experience de terrain nécessaire à leur insertion sur le marché du travail.  

Qu’est ce que le Service Learning ? 

L’approche du SL dans l’enseignement supérieur est une méthode d’apprentissage par l’expérience qui implique que les étudiants effectuent un service communautaire, réfléchissant de manière critique à cette expérience et en tirent des enseignements sur le plan personnel, social et intellectuel. 

Pourquoi avons-nous besoin du Service Learning ?

L’enseignement supérieur devrait permettre aux étudiants de s’engager pour des causes sociales et environnementales. L’université devrait aussi promouvoir l’engagement et le pouvoir d’agir des étudiants et renforcer leur coopération avec les organisations de la société civile et les institutions sur leurs territoires. 

Nous avons identifié deux besoins qui relient les étudiants, les universités et les organisations de la société civile : 

  • Les étudiants cherchent à monter en compétences techniques et transversales pour gagner en maturité professionnelle. Ils ont besoin de compétences en communication, encadrement et travail d’équipe pour faciliter leur insertion sur le marché du travail. 
  • Impliquer les étudiants dans des expériences sociale et citoyennes à travers des activités de SL pour développer leur autonomie et soutenir des projets locaux. 

Afin de répondre à ces besoins, nous établirons de nouveaux partenariats et nous renforcerons la coopération entre les universités et les organisations de la société civile. 

Nos objectifs principaux : 

  • Diffuser les méthodologies innovantes en matière de SL au sein des universités européennes, partager les données et diffuser les bonnes pratiques et les étapes clés de la mise en oeuvre du SL à long terme.
  • Encourager les professeurs et le personnel pédagogique à se familiariser avec les aspects théoriques et pratiques de la méthode SL afin d’adapter et de diffuser les projets innovants de SL aux universités européennes. 
  • Renforcer la coopération entre les universités et les organisations de la société civile. 
  • Soutenir les étudiants dans leur processus d’apprentissage avec des méthodes innovantes et une expérience de terrain. 
  • Soutenir l’engagement citoyen des étudiants et leur implication dans des causes sociales et environnementales. 

Les partenaires (chaque partenaire du projet travaillera sur chaque activité et mènera l’une d’entre elle selon la répartition suivante) : 

  • Eurasia Net : gestion et coordination globale du projet. 
  • Université d’Athènes (Grèce) : cartographie et analyse des pratiques actuelles de SL au sein des universités partenaires. 
  • Université de Madrid (Espagne) : formation des professeurs et du personnel pédagogique aux méthodes de SL et à leurs mises en oeuvre. 
  • Université d’Aix-Marseille (France) : promotion des projets de SL au niveau local et européen à travers des évènements impliquant les parties prenantes. 
  • Université de Bucharest (Roumanie) : créer un guide de mise en oeuvre des projets de SL et organisation d’un forum européen sur le SL. 
  • Université de Rome « Sapienza » (Italie) : communication, dissémination et évaluation pour promouvoir l’apprentissage par le SL.

Agence Erasmus + : Education et formation, Bordeaux

Type de projet : Action clé 2, partenariats de coopération – enseignement supérieur.

Durée du projet : 2 ans à partir du 15 novembre 2022 

Nous contacter 

De plus amples informations sur nos médias sociaux seront bientôt disponibles. 

« Toute communication ou publication ayant trait à l’action, faite par les bénéficiaires conjointement ou individuellement, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, indique qu’elle ne reflète que l’opinion de son auteur et que la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qu’elle contient. »